Salazkina, Masha

Le travail de Masha Salazkina porte sur les approches transnationales de la théorie du cinéma et de l'histoire culturelle avec un foyer sur l'Union Soviétique des débuts du vingtième siècle, sur l'Amérique Latine et l'Italie. Son récent livre In Excess: Sergei Eisenstein's Mexico (University of Chicago Press, 2009) traite du projet mexicain inachevé et des écrits théoriques d' Eisenstein perçu à travers le prisme du contexte post-révolutionnaire mexicain et des cultures globalisante de le modernité. Son projet actuel suit la trajectoire de la théorie matérialiste du cinéma à travers le discours du cinéma soviétique des débuts, la culture institutionnelle du cinéma Italien des années 1930 à 1950 et les débats entourant l'émergence des nouveaux cinémas Brésilien, Argentin et Cubain. Un article portant sur ces recherches est à paraître dans October. Masha Salazkina a publié dans Cinéma Journal, Screen, KinoKultura et dans plusieurs ouvrages collectifs. Elle a reçu une bourse de L'American Council of Learned Societies et du Stanford University Humanities Center. Elle fait présentement l'édition d'un ouvrage sur le son dans le cinéma russe et soviétique et fait la coordination du projet de traduction Web du Permanent Seminar on the History of Film Theories. Avant de travailler à Concordia, Masha a enseigné à Colgate et à l'université Yale.